Azorín et la France

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Arts/Langages : Transitions et Relations (ALTER)
PDF
Vous êtes ici :

Azorín et la France

2ème Colloque International Azorín, Pau, Biarritz, 23-25 avril 1992
Année d’édition : 1995
Editeur : J&D editions
Lieu d’édition : Biarritz
327 p. - Prix: 42 euros
ISBN: 2-84127-050-5
Catalogue Atlantica (épuisé)

José Martínez Ruiz, Azorín (1873-1967), qui prétendait avoir appris très jeune le français en lisant Les Fleurs du Mal, n’a cessé –sa vie durant- de rendre hommage à cette France qui, pour lui aussi, était la « mère des arts, des armes et des lois ».

Certes, Michel de Montaigne sera son compagnon le plus fidèle, mais il fréquentera également avec beaucoup d’assiduité tous les novateurs de son temps en matière d’esthétique, voire de politique. Cette France tant aimée, il laconnaîtra à divers moments de son existence : voyage de noces à Bordeaux, longues vacances d’été sur la côte basque, Paris sous les bombes de la Grande Guerre, Paris lors du déchirement fratricide de la nation espagnole, etc.

Un colloque international intitulé Azorín et la France s’est tenu à Pau les 23, 24, 25 avril 1992, organisé par le Centre de Documentation et de Recherche en Langues Vivantes de l’Université de Pau et la Casa-Museo Azorín de Monóvar, Obra Social de la CAM d’Alicante. Ce sont les communications prononcées lors de cette manifestation scientifique qui constituent la matière du présent volume. 

Table des matières