CONTACTS

Directrice : Hélène LAPLACE-CLAVERIE

helene.laplace-claverie @ univ-pau.fr   

 

Directrice adjointe : Emilie GUYARD

emilie.guyard @ univ-pau.fr

 

Secrétariat : 05.59.40.73.76

Muriel Guyonneau

 

Ingénieur d'études : 05.40.17.52.88

Anne-Claire Cauhapé (ac.cauhape @ univ-pau.fr)

             

Appui à la Politique de Recherche : 05.59.40.72.36

Marie-Manuelle Marcos (marie-manuelle.marcos @ univ-pau.fr)

 

 

 

Voir en plein écran

Laboratoire ALTER

Université de Pau et des Pays de l'Adour
Avenue du Doyen Poplawski
BP 1160
64013 Pau cedex

 

Inachever/Cachertextes réunis et présentés par Bertrand Rougé

 

Collection « Rhétoriques des arts » XXI/XXII

Résumé

En accord avec la notion même de création, les pratiques artistiques et les discours sur l’art privilégient le plus souvent la présence, la production et l’exposition d’objets nouveaux et achevés, destinés à enrichir et augmenter l’expérience du spectateur. Mais qu’en est-il de ces pratiques autres qui, à l’inverse, suppriment, détruisent, caviardent, dissimulent, s’abstiennent de perfectionner, de construire tout à fait, ou même de paraître, comme en retrait délibéré par rapport à ce régime généralement partagé de la production parfaite ? Et que nous disent ces pratiques apparemment marginales ou à contre-courant de ce qu’est fondamentalement la démarche artistique, de ses questionnements, de la place qu’elle accorde au spectateur ?

En explorant, pour ainsi dire expérimentalement, les usages et les pratiques possibles du verbe inachever, inusité à la forme active, mais aussi en examinant le rôle des pratiques artistiques de la dissimulation et du camouflage, ce volume présente une approche diverse de ce que pourrait être ce versant opposé de la création, orienté non pas vers l’ajout au monde d’objets finis, mais plutôt vers le suspens, le retrait, l’offuscation, voire la disparition. Se joue là, indéniablement, tout une esthétique, la conception d’un art engagé dans un processus qui se constitue et se nourrit de son propre inachèvement et de sa propre occultation. Or cette esthétique négative ou soustractive peut ou doit être perçue, non comme le contraire, mais comme le versant le plus souvent caché, masqué ou tu de ce que sont les pratiques artistiques. Il apparaît en effet que la dimension soustraite (inachevée ou cachée) d’œuvres délibérément inabouties, obscurcies ou occultées dans leur projet même, constitue un enjeu fondamental de la pratique artistique, de sa réception et de sa théorisation esthétique.

À travers la relecture des Romantiques allemands, la réinterprétation d’œuvres de Rodin, Boulez, Klein, Rauschenberg, Johns, Matta-Clark, Buren, Kapoor, Viola, Jenkins, ou même en envisageant les problématiques de la cosmétique animale, les auteurs ici réunis se sont attachés à explorer le potentiel de ces deux pratiques apparemment paradoxales en art : inachever et cacher.

 

Auteurs et contributeurs

Editeur scientifique : Bertrand Rougé

Textes de Dominique Chateau, Jean-Pierre Cometti, Filippo Fimiani, Suzanne Liandrat-Guigues, Aline Magnien, Marie-Noëlle Moyal, Alban Pichon, Bertrand Prévost, Georges Roque, Bertrand Rougé, Olivier Schefer, Ronald Shusterman, Isabelle Thomas-Fogiel, Joëlle Zask.

 

Caractéristiques détaillées
  • Nombre de pages : 260
  • ISBN : 2-35311-133-5
  • ISSN : 1243-1516
  • EAN : 9782353111336
  • Parution : 1 janvier 2023
  • Prix : 20€

 

Distributeur

Plus d'informations