Equipe "Sujets, représentations, sociétés"

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
ALTER - Arts/Langages : Transitions et Relations

CONTACTS

Directrice : Hélène LAPLACE-CLAVERIE

helene.laplace-claverie @ univ-pau.fr   

 

Directrice adjointe : Emilie GUYARD

emilie.guyard @ univ-pau.fr

 

Secrétariat : 05.59.40.73.76

Muriel Guyonneau

 

Ingénieur d'études : 05.40.17.52.88

Anne-Claire Cauhapé (ac.cauhape @ univ-pau.fr)

             

Appui à la Politique de Recherche : 05.59.40.72.36

Marie-Manuelle Marcos (marie-manuelle.marcos @ univ-pau.fr)

 

 

 

COLLECTION HAL

 

 

UNITA/ Label Université Européenne

 

 

 

 

Voir en plein écran

Laboratoire ALTER

Université de Pau et des Pays de l'Adour
Avenue du Doyen Poplawski
BP 1160
64013 Pau cedex

 

PDF
Vous êtes ici :

Equipe 3 "Sujets, représentations, sociétés"

Responsables : Fabienne GASPARI  & Bérengère MORICHEAU

Mots clés : Identité, altérité, minorités, marginalités, genre, lien social, citoyenneté, collectivités

Les travaux menés dans cette équipe explorent les représentations du rapport des individus au monde. Il s’agit de comprendre comment des lieux, des époques, des contextes déterminent la manière dont les individus se représentent ou sont représentés. Il s’agit également d’envisager comment les différents discours déchiffrent et modifient ces représentations. L’équipe propose d’orienter ses actions scientifiques selon les trois axes suivants :

 

Domination, normes et pouvoir

Le propos est ici d’analyser la façon dont les secteurs hégémoniques s’imposent comme références autoritaires tout en stigmatisant les groupes marginalisés. Ce dispositif, prégnant dans les relations de genre (gender), concerne plus globalement la question de l’exercice du pouvoir et de la relation que les sujets entretiennent avec celui-ci. Le recours à l’histoire des émotions et à l’histoire orale constituera un outil méthodologique décisif. Dans les sociétés fortement divisées et marquées par la ségrégation, une attention particulière sera portée aux frontières physiques ou symboliques qui se multiplient.

 

L’imaginaire institué : l’autre et l’ordre des marges et des minorités

Au cœur de cet axe se trouvent les différents marqueurs qui peuvent déterminer l’altérité. Qu’ils obéissent à des critères sociaux, culturels ou juridiques, ils révèlent des imaginaires exclusifs ou discriminants. S’instituent par là même des espaces géographiques ou symboliques situés en marge des espaces dominants qui produisent les normes dites « majoritaires » servant à discipliner toute déviation

 

 L'imaginaire instituant : le déplacement des normes et leurs modalités

Les interrogations qui parcourent les sociétés traduisent et induisent de profondes dynamiques de transformation. Elles témoignent de la présence d’imaginaires « instituants », qui créent des brèches dans l’ordre social ou même, le révolutionnent. De tout temps ont été mises en place des stratégies permettant de faire évoluer les normes, de manière endogène ou exogène. Seront notamment envisagées la problématique de la citoyenneté qui parcourt les cultures européennes ainsi que la notion d’arts participatifs et écologiques.