GIS EIRE

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
ALTER - Arts/Langages : Transitions et Relations

CONTACTS

DIRECTION du laboratoire

Directrice : Hélène LAPLACE-CLAVERIE

helene.laplace-claverie @ univ-pau.fr     

 

Secrétariat : 05.59.40.73.76

Muriel Guyonneau

 

Ingénieur d'études : 05.40.17.52.88

Anne-Claire Cauhapé (ac.cauhape @ univ-pau.fr)

             

Appui à la Politique de Recherche : 05.59.40.72.36

Marie-Manuelle Marcos (marie-manuelle.marcos @ univ-pau.fr)

 

 

 

Voir en plein écran

Laboratoire ALTER

Université de Pau et des Pays de l'Adour
Avenue du Doyen Poplawski
BP 1160
64013 Pau cedex

 

PDF
Vous êtes ici :

GIS EIRE

Groupement d'intérêt Scientifique (GIS)

E.I.R.E. : Etudes Irlandaises : Réseaux et Enjeux

 

Le GIS E.I.R.E. créé en 2019 entend fédérer des réseaux et/ou des chercheurs qui travaillent dans les mêmes domaines de recherche sur l'Irlande et sa diaspora en un partenariat scientifique qui mettra en valeur la cohérence d'une recherche fondamentale.

Le programme scientifique repose sur deux thématiques principales : la diaspora irlandaise et le modèle irlandais de représentation et d’application des droits humains.

Le premier axe revient sur le terme de diaspora, qui a connu un succès démesuré à partir des années 1990 lorsque, durant la présidence de Mary Robinson, la notion de «diaspora irlandaise» a été redéfinie avec l’espoir de pouvoir réinventer la relation que l'Irlande entretient avec celle-ci. La relation entre l'Irlande et «l'Irlande américaine» est un modèle du genre.

La seconde thématique souhaite analyser le champ des droits humains en Irlande : quels sont les droits fondamentaux défendus par les individus ou les groupes (droits et libertés fondamentales, droits socio- économiques, droits culturels et linguistiques) ? Quels sont les droits présentés comme des enjeux dans les discours politiques et dans les médias ? Quels sont les modèles démocratiques développés en République d’Irlande et en Irlande du Nord ? A titre d’exemple, de nouvelles modalités de démocratie délibérative ont été mises en place, tels la Citizens' Assembly  en République d'Irlande.

Les axes de recherche pouvant être développés concerneront les discriminations fondées sur le genre, l'orientation sexuelle, l'âge, la nationalité, la langue, l'origine, la couleur de peau, la religion, les situations de handicap, le statut socio-économique. Une partie du programme scientifique s’intéressera particulièrement aux lieux de privation de liberté : prisons, direct provision, institutions religieuses. Une approche historique sera également encouragée par certains membres, dont J. Etchart (UPPA, membre d’ALTER), qui s’intéressera à des formes de militantisme dans les années 1970 et 1980.

Les chercheurs du GIS entendent élaborer des projets, associer des compétences complémentaires et développer à l'international le partenariat du. GIS E.I.R.E ici constitué. Cet aspect du développement du groupement complétera progressivement le réseau initialement constitué par 23 Universités françaises, irlandaises et britanniques, en sollicitant des institutions et/ou des laboratoires travaillant  sur des champs connexes pour en faire des partenaires à part entière.