Le genre bref dans l'espace public

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
ALTER - Arts/Langages : Transitions et Relations

CONTACTS

Directrice : Hélène LAPLACE-CLAVERIE

helene.laplace-claverie @ univ-pau.fr     

 

Secrétariat : 05.59.40.73.76

Muriel Guyonneau

 

Ingénieur d'études : 05.40.17.52.88

Anne-Claire Cauhapé (ac.cauhape @ univ-pau.fr)

             

Appui à la Politique de Recherche : 05.59.40.72.36

Marie-Manuelle Marcos (marie-manuelle.marcos @ univ-pau.fr)

 

 

 

COLLECTION HAL

Voir en plein écran

Laboratoire ALTER

Université de Pau et des Pays de l'Adour
Avenue du Doyen Poplawski
BP 1160
64013 Pau cedex

 

PDF
Vous êtes ici :

Le genre bref dans l'espace public Réseau de recherche : UPPA (ALTER), Université Aoyama Gakuin/ Japon, Univ. Paris 3 Sorbonne Nouvelle (CEREG et CLESTHIA)

Le réseau de recherche « Le genre bref dans l’espace public » regroupe des chercheuses et chercheurs des trois universités partenaires, Paris 3-Sorbonne Nouvelle (CEREG EA 4223 et CLESTHIA EA 7345, projet porté par I. Behr et F. Lefeuvre), l’Université Aoyama Gakuin (projet porté par F. Dhorne) et l’UPPA (ALTER EA 7504, projet porté par C. Copy), mais également d’autres établissements en France et à l’étranger. Il s’inscrit dans la continuité du séminaire sur les genres brefs qui se tient à Paris 3-Sorbonne Nouvelle et où s’effectue, depuis 2013, un travail sur les textes brefs liant l’étude des formes linguistiques et sémiotiques à des questions énonciatives, grammaticales et pragmatiques sous l’égide d’I. Behr et F. Lefeuvre. Les langues de travail sont principalement l’allemand, l’anglais, l’espagnol, le français, le japonais, dans une perspective unilingue mais aussi contrastive, mais d’autres langues sont étudiées à l’occasion des publications et manifestations organisées par le réseau. La pluralité des langues étudiées est considérée comme un enrichissement et un élargissement de l’assise linguistique et théorique.

Dans le cadre du réseau, les travaux se concentrent sur les discours informatifs et régulateurs que l’on trouve dans l’espace public, ici compris dans son acception géographique et discursive (par ex. l’espace urbain) comprenant l’espace institutionnel accessible librement (comme par ex. l’université, les grands magasins ou musées). Les recherches présentent un éventail large d’approches théoriques et portent aussi bien sur l’écrit (par exemple les panneaux) que sur l’oral (par exemple les annonces dans les trains). L’accent est mis sur les modalités particulières du genre bref qui touchent à la grammaire ainsi qu’aux relations intersubjectives et culturelles et les analyses tiennent compte de l’environnement spatial, sociologique et sémiotique des occurrences documentées. Une réflexion en cours vise à définir un axe d’étude dédié aux spécificités du texte poétique bref présent dans l’espace urbain (coordinatrice : S. Bédouret-Larraburu).

Le réseau se fixe deux objectifs à savoir, l’analyse des discours informatifs et régulateurs contraints spatialement, comme les panneaux disposés dans l’espace public mais également les messages délivrés par des machines, ainsi que l’établissement d’une base de données plurilingue qui servira à documenter les items (photo, transcription) et à les annoter.

 

Diffusion des travaux du réseau « Le genre bref dans l’espace public » :

Événements :

Séminaire « Le genre bref dans l’espace public », Paris 3- Sorbonne Nouvelle, réunions bi-trimestrielles.

Journées d’études :

2015, Dijon, org. F. Lefeuvre et M. Krazem.

2016 , Paris, org. I. Behr et F. Lefeuvre.

Colloques :

2017, Université Aoyama Gakuin, Tokyo, org. France Dhorne ;

2019, un atelier sur deux jours dans le cadre du colloque Lexique et frontières de genres qui a eu lieu à l’UPPA, Campus de la Nive à Bayonne, les 10, 11 et 12 octobre (organisé par S. Bédouret-Larraburu (ALTER-UPPA), J. Casenave (IKER-UB3), C. Copy (ALTER-UPPA) et R. Nita (FoReLLis-U. de Poitiers).

En préparation :

2020, Paris 3- Sorbonne Nouvelle.

2022, Université Aoyama Gakuin, Tokyo.

Publications :

Dhorne (ed), Le genre bref : son discours, sa grammaire, son énonciation, Université Aoyama Gakuin, actes du colloque de Tokyo, 2017, (publication en ligne, http://www.cl.aoyama.ac.jp/french/2018/conference/actes-colloque-genre-bref.pdf), .

Behr, I. et Lefeuvre, F. (éds), 2019, Le genre bref. Des contraintes grammaticales, lexicales et énonciatives à une exploitation ludique et esthétique.  Berlin, Frank&Timme.

Behr I. et Lefeuvre F. (eds), 2019 : Approche grammaticale et énonciative des genres de discours brefs, Faits de Langues, n° 49, 2 (Dossier thématique, p. 9-80), Leiden/Leyde, NL: Brill.

Une publication reprenant une sélection des communications du colloque de Bayonne (2019) est prévue pour 2020 aux Presses Universitaires de Rennes