Séminaire n° 4

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
ALTER - Arts/Langages : Transitions et Relations

Contact RIVIC

Contact Image Translucide

image.translucide@orange.fr (image.translucide @ orange.fr)

RIVIC

CTP - Commission recherche

Site officiel RIVIC

Traductions :
  • Ver esta página en español
PDF
Vous êtes ici :

Séminaire n° 4 : Les labyrinthes de l'image - Lorsque les images prennent position

Journée du séminaire RIVIC (2013-2015)

Mardi 3 février 2015
Université du Pays Basque (UPV-EHU)
Salle Arriga
Abando Ibarra (Campus de Bilbao)

“Quelques unes des transformations qui m’affectent le plus sont celles dérivées de l’absolutisme de l’Audiovisuel. Depuis ses origines, l’image de cinéma a été associée au principe de réalité. A l’heure actuelle, grâce à sa capacité à faire circuler des milliers d’images par seconde, l’Audiovisuel a transformé le réel en une catégorie techno-culturelle dont le poids se mesure surtout sur l’écran de télévision, là où l’image fonctionne comme une preuve. Mais attention, un excès d’images peut annihiler l’image elle-même. L’inflation ou l’hypertrophie sont les effets –les transformations ou les déséquilibres si l’on préfère–, que produit dans l’image cette industrie lourde de notre temps que l’on a appelée Communication. L’hallucination provoquée sur les masses de population est lourde: elle implique la confusion entre la vision et le savoir. Pouvons-nous de nos jours donner quelque crédit à ce que nos yeux voient sur les écrans? Par ailleurs, l’industrialisation de l’image à une échelle planétaire donne aux pays les plus développés le monopole des représentations quotidiennes de la réalité, creusant les différences entre pays riches et pays pauvres. Avec un effet supplémentaire: l’irruption simultanée de l’argent dans l’image et de l’image dans la persuasion collective contribue à ce que l’espace civique soit absorbé dans l’espace économique. Il n’est guère surprenant, en définitive, en ce qui concerne les nouvelles formes de relations avec les images, que l’on parle de “consommer”, en une référence inéquivoque à cette réification du citoyen générée pat le Marché. La lutte pour la survie de l’imagination passe, enre autres, par la lutte contre l’absolutisme de l’Audiovisuel. Et dans ce combat –inégal, sans doute–, seul demeure le réconfort de penser que les images véritables –cet à dire justes, nécessaire, ne se consomment pas: ni hier, ni aujourd’hui, ni demain.”

Victor Erice. (Cahiers du Cinéma España, Nº 1, mayo 2007).

Cette journée de séminaire propose d’étudier :

  1. L’imagination comme une forme de connaissance appliquée à la potentialité de l’image qui avance vers la métamorphose, vers l’opposé de l’image unique.
  2. La potentialité du récit audiovisuel comme « contenant » et transmetteur d’ordres symboliques établis. Des récits audiovisuels qui occupent la place qui était autrefois celle de la littérature, de la peinture…
  3. Des images qui prennent position pour définir la perception de nos réalités contemporaines, de notre imaginaire.
  4. Des récits audiovisuels qui jouent avec le concept dépassé de la vérité de l’image, pour relativiser l’absolu et laisser place à la fictionnalisation eu jeu de la « danse de la réalité ».
  5. Un regard pluriel sur les récits et les artéfacts audiovisuels comme éléments créateurs de notre perception de la réalité et, pourquoi pas, des rêves.

 

Programme

 

  • 9:30-9:50 : Presentation deCarmelo Garitonandia - Vice-président du Campus de Bizkaia UPV-EHU y Kepa Sojo Gil - Responsable du RIVIC UPV-EHU

  • 9:50-10:00 : Proyection (et nouvelle sortie à Bilbao) de Irrintzi de Mirentxu Loyarte

  • 10:00-11:00 : Iratxe Fresneda (UPV-EHU)

    • Alicia en los laberintos de la imagen. Una cierta mirada, la de Mirentxu Loyarte
  • 11:00-11:45 : Eneko Lorente (UPV-EHU)

    • A propósito de Emak Bakia

Pause café

  • 12:00-12:45 : Ramón Esparza (UPV-EHU)

    • De la España Negra a la España en blanco y negro
  • 12:45- 13:30 : María Pilar Rodríguez (Universidad de Deusto)

    • La imagen fotográfica y el vacío de la ausencia: Ausencias de Gustavo Germano y Hutsuneak/Vacíos

Pause déjeuner

  • 14:30-15:15 : Annabel Martín (Dartmouth College, EE.UU.)

    • “La mentira de la simpleza”: Imagen, afectividad y espacios de reconciliación en el contexto vasco
  • 15:15-16:00 : Txetxu Aguado (Dartmouth College, EE.UU.)

    • El Postporno y la renovación del imaginario corporal-sexual

 

Contacts :

  • Iraxe FRESNEDA (UPV-EHU) - iratxe.fresneda @ ehu.es
  • Ramón ESPARZA (UPV-EHU) - ramon.esparza @ ehu.es